J’exerce en freelance depuis 2012.

 

J’intervenais jusqu’à présent en situation d’adaptation continue, notamment en contexte international, auprès de particuliers, de professionnels, de dirigeants & d’institutions. Nous travaillions sur les croyances, les comportements et le contexte du client, pour aligner et mettre en cohérence ces trois niveaux, autant pour des problématiques individuelles que collectives, autant sur des enjeux présents que par anticipation sur des sujets latents.

 

Aujourd’hui en 2018, je crée un tournant dans mon activité. J’ai besoin et envie d’être plus sélective dans mon choix de client et de mission. J’ai besoin d’alléger les contraintes extérieures (celles liées à la formation professionnelle par exemple). J’ai envie de faire totalement « à ma manière », avec des clients profondément investis et prêts à franchir un cap, des clients avec un besoin ponctuel de décodage, de mise en perspective, de soutien et de méthodologie, et non une mise en dépendance sur la durée.

 

L’adaptation continue, professionnelle et/ou internationale, était une étape. Au fur et à mesure, j’ai affiné et enrichi ma démarche. Et puis, je me suis rendue compte que l’adaptation seule n’allait pas au bout de ce que je souhaitais pour mes clients ; ils étaient certes satisfaits des résultats sur la problématique pour laquelle ils m’avaient contactée. J’attendais plus. J’attendais qu’ils puissent aussi transposer notre accompagnement à leurs situations à venir (un contexte, une activité, un pays, un mode de vie), comme un gabarit à ajuster à leurs futures situations. Pour leur donner une réelle autonomie, une aisance interculturelle, faire qu’ils sachent comment être à l’aise, quelle que soit la situation nouvelle.

 

La version 2018 de mon activité va donc au-delà de l’adaptation continue et répond à cet objectif que je m’étais fixé. Il s’agit de « s’intégrer à l’inconnu », toujours en s’appuyant sur la connaissance de soi, la compréhension des contextes et l’ajustement efficace en situation étrangère / nouvelle. Cela intègre le décodage du vivant, aussi bien l’immatériel (le tacite et le subtil) que le matériel tangible. Ma démarche est sur mesure et bannit les approches « prêt-à-penser », elle part du client et de ses spécificités précises.

 

Je limite dorénavant ma clientèle aux profils dits atypiques, multipotentiels…(la majorité de ma clientèle depuis 2012), aux individus en reconversion professionnelle ou entrepreneurs (pour eux-mêmes et leur culture d’entreprise solo / TPE) et aux individus en contexte international (non seulement leur départ et séjour à l’étranger, mais aussi leur retour, ainsi que les environnements multiculturels).

 

(La version 2018 de mon site remplacera sous peu la version actuelle pour illustrer cette étape et mettre à jour mes prestations. A suivre.)

 

Cet article est édité sous licence Creative Commons « Attribution – Non commercial – Pas de modifications »: (CC BY-NC-SA). 

Vous êtes libre de le partager à condition de ne pas le modifier, de toujours mentionner Audrey Chapot comme auteur et d’inclure un lien vers: www.audreychapot.com