Envie de recevoir en priorité les prochains articles et événements ?

Cigogne du parc de l’Orangerie Strasbourg

Les cycles de vie, ce qui change et ce qui se perpétue, j’adore ça !

Depuis des années, je travaille sur le changement et l’adaptation aux changements. Je m’y intéresse, je le vis personnellement, autant les changements de lieu de vie, les changements d’activité professionnelle tout comme les changements de nos sociétés et les évolutions climatiques que nous avons provoquées (sans vouloir agir  suffisamment sérieusement pour limiter les dégâts…).

Constater, comprendre, adapter et s’adapter, prendre en compte et intégrer les invariants, tester des hypothèses, changer de perspective, éviter les écueils passés, modifier nos mentalités et nos comportements pour améliorer la situation, responsabiliser chacun, anticiper pour ajuster au mieux, questionner, observer et décortiquer encore et toujours les situations.

Voilà ce que je fais, pour moi et autour de moi. J’accompagne des personnes qui vivent elles-mêmes de profondes transitions, j’ai accompagné de nombreuses entreprises, institutions et équipes à anticiper (pas assez souvent) et à s’adapter à des évolutions internes (souvent trop tard), à des enjeux interculturels (majoritairement sous-estimés) et aux impacts externes (en général minimisés).

Les cycles, je les connais. Et pourtant, ils m’impressionnent toujours par leur exactitude et leur ponctualité.

Si l’on ose les oublier, ils viennent de toute manière toquer à la porte, à l’heure du rendez-vous qu’ils nous avaient donné.

Voilà maintenant 9 mois que j’ai quitté la Guadeloupe et me suis installée à Strasbourg. Déménager, j’adore ça et suis rodée. 14 déménagements en 25 ans, cela aide !

Je maitrise les aspects logistiques et l’intendance, malgré les inévitables déboires administratifs qui assaisonnent tout changement de lieu de vie.

Arrivés en août en métropole, le temps de recevoir nos affaires parties en bateau, de trouver un appartement, acheter quelques meubles indispensables, préparer la rentrée scolaire, nous adapter au nouveau rythme quotidien et trouver de nouveaux repères dans la ville, 2 mois suffisent. 2 mois pour se sentir à l’aise.

L’hiver, même s’il fut très doux cette année, me rappela chaque jour que nous revenions de 3 ans sous climat tropical. Je cumulais en général les couches de vêtements pour ne pas avoir froid. Il me fallut environ 6 mois pour être à nouveau totalement à l’aise avec la météo d’ici.

Mais il reste l’ultime dimension, la part invisible, qui fait que 9 mois sont toujours nécessaires pour investir réellement les lieux.

Peu importe à quel point vous êtes préparé, peu importe les objectifs que vous vous êtes fixés, d’une manière ou d’une autre, nous sommes sous « l’emprise » de certains cycles de vie, et l’un des plus importants pour les êtres humains est celui des 9 mois.

Investir les lieux, c’est faire suffisamment connaissance avec notre lieu de vie pour y trouver naturellement sa place. C’est laisser le temps à l’un et à l’autre de s’apprivoiser mutuellement. C’est surtout laisser murir ce que nous avons à faire lors de cette nouvelle « tranche de vie », avec au bout des 9 mois d’inévitables surprises.

Tout comme nous ne savons jamais à l’avance si le nouveau né aura ou non des cheveux à la naissance (j’espère que nous ne le saurons jamais à l’avance et que toute tentative contraire restera illégale…), nous ne savons jamais réellement ce qui nous attend au bout de ces 9 mois d’installation dans une nouvelle région.

Ce n’est pas pour rien que les accompagnements que je propose pour les transitions de vie s’étalent sur 9 mois ! J’ai certes proposé des formats plus courts, mais à chaque fois, d’une manière ou d’une autre, les transformations s’exprimaient au bout de 9 mois. J’ai donc calé mon format d’accompagnement sur ce cycle de vie.

Après 9 mois à Strasbourg, je vis de belles surprises.

Moi qui croyais m’investir principalement dans l’accompagnement individuel, à distance et auprès d’un public particulier et sélectionné, je vous l’avais annoncé l’année dernière dans un article : Pourquoi une nouvelle version de mon activité ? Moi qui pensais avoir besoin de temps pour murir et activer « tout doucement » d’autres envies de transmission, ces envies ont décidé de n’en faire qu’à leur tête, et de me botter le derrière parce que j’étais trop dans la retenue !

Elles ont attendu que je sois installée à Strasbourg depuis 9 mois, précisément, non pas pour me montrer le bout de leur nez, mais pour s’imposer toutes en même temps dans mon quotidien !

J’en suis très heureuse, seulement, je ne peux pas tout faire.

J’ai donc décidé de réduire le nombre d’accompagnements individuels. Non pas que cela ne me plaise plus, au contraire je ne m’en lasse pas, mais parce que j’ai besoin de temps pour me consacrer à ces projets qui jaillissent maintenant alors que je les ai en tête depuis des années.

Lorsque l’heure est venue, inutile d’attendre…

Voici donc les triplés de ce printemps :

un livre. « L’Esprit des mots : une anthropologue explore nos conditionnements et les conséquences qui en découlent. »

L’écriture est désormais terminée et je vous en dirai plus dès que les conditions d’édition seront précisées,

des conférences et ateliers « Pour sortir du prêt-à-penser », rdv mensuel web et sur demande en entreprise/association

1er rdv web en mai,

des interviews « Les engagés de l’ombre » en accès libre

le 1er des triplés avec lequel vous ferez connaissance en mai !

en version vidéo et audio.

Je me réjouis de vous partager autrement ce qui me tient à cœur,

je me réjouis des belles rencontres actuelles et à venir,

je me réjouis de vous bousculer sur le prêt-à-penser et de vous proposer d’autres chemins pour réfléchir, penser, agir et grandir.

Plus de détails très prochainement !

P.S. : A ceux qui souhaitent que je les accompagne dans leur bilan personnel et/ou leur transition de vie, je vous remercie de me contacter rapidement, puisque je réduis désormais le nombre de créneaux dédiés. Selon le cas, je mettrai en place une liste d’attente ou je renverrai les demandes vers d’autres professionnels.

***

Vous aimez cet article? Partagez-le.

Et pour les nouveaux venus, n’oubliez pas d’inscrire votre mail dans le bandeau du haut pour recevoir les prochains articles et événements.

Comme chaque fois, je vous remercie déjà pour tous vos commentaires, anecdotes et marques de soutien.

***

Cet article est édité sous licence Creative Commons « Attribution – Non commercial – Pas de modifications ». 

Vous êtes libre de le partager à condition de ne pas le modifier et de toujours mentionner Audrey Chapot comme auteur et d’inclure un lien vers: www.audreychapot.com

×
×

Panier